LA TROISIEME REVOLUTION,Fred VARGAS , 2008

Nous y voila nous y sommes depuis 50 ans que cette tourmente menace dans les hauts fourneau de l’incurie de l’humanité nous y sommes ! Dans le mur  au bord du gouffre comme seul l’homme sait le faire avec brio qui ne perçoit la réalité que  lorsqu’elle lui fait mal tel notre bonne vieille cigale  à qui nous prêtons nos qualités d’insouciance nous avons chanté, dansé  quand je dis-nous entendons un quart de l’humanité, Pendant que le reste était à la peine.

Nous avons construit la vie meilleure :

nous avons jeté nos pesticides à l’eau , nos fumés dans l’air , nous avons conduit 3 voitures, nous avons vidé les mines, nous avons mangé des fraises au bout du monde , nous avons voyagé en tous sens, nous avons éclairé les nuits, nous avons chaussé des tennis  qui clignotent quand on marche, nous avons grossi ,nous avons mouillé le désert, , acidifié la pluie crée des clones;

Franchement on peut dire qu’on s’est bien amusé .

On a réussi des trucs carrément épatant très difficile :Comme faire fondre la banquise glisser des bestioles génétiquement modifiées sous la terre déplacer le gulfstream détruire un tiers des espèces vivantes faire péter l’atome enfoncer des déchets radioactifs dans le sol ni vu ni connu.

Franchement on s’est bien marré et franchement on a bien profité et on aimerait bien continuer .

[ …]nous y sommes  à la 3eme révolution qui a ceci de très différents des deux premières la révolution néolithique et la révolution industrielle pour mémoire qu’on ne l’a pas choisi . On est obligé de la faire la 3me révolution demanderont quelques esprits réticents et chagrins ?

Oui ! on n’a pas le choix elle a déjà commencé elle ne nous a pas demandé notre avis c’est la mère nature qui l’a décidé après nous avoir laissé aimablement laisser jouer avec elle depuis des décennies , la mère nature épuisée, souillée, exsangue nous ferme les robinets de pétrole de gaz d’uranium  d’air d’eau son ultimatum est clair sans pitié

Sauvez-moi ou crevez avec moi !

A l’exception des fourmis et des araignées qui nous survivront car très résistantes et d’ailleurs peu porté sur la danse

Sauvez-moi ou crevez avec moi !

Evidemment dit comme ça on comprend que l’on n’a pas le choix on s’exécute illico et même si on a le temps on s’excuse affolé et honteux d’aucun un brin rêveur tente d’obtenir un délai de s’amuser encore avec la croissance peine perdue !

Il y a du boulot :

plus que l’humanité n’en eut jamais  nettoyer le ciel , laver l’eau décrasser la terre ,abandonner sa voiture, figer le nucléaire, ramasser les ours blancs,  éteindre en partant, veiller à la paix, contenir l’avidité, contenir l’avidité,  trouver des fraises à coté de chez soi, ne pas sortir la nuit pour les cueillir toutes, en laisser aux voisins, relancer la marine à voile ,laisser le charbon là ou il est , attention ne nous laissons pas tenter laissons ce charbon tranquille, récupérer le crottin pisser dans les champs pour le phosphore on en a plus on a tout pris dans les mines

On s’est quand même bien marré.

S’efforcer, réfléchir même et sans vouloir offenser avec un terme tomber en désuétude être solidaire, avec le voisin avec l’Europe avec le monde colossal programme que celui de la 3eme révolution pas d’échappatoire allons-y !

Biographie

Fred Vargas, nom de plume de Frédérique Audoin-Rouzeau, née le à Paris, est une écrivaine1, une archéozoologue et médiéviste2 française. Elle est connue pour ses romans policier. Fred Vargas  soutient en 2018 le collectif européen « Pacte Finance Climat  » destiné à promouvoir un traité européen en faveur d’un financement pérenne de la transition énergétique et environnementale pour lutter contre le réchauffement climatique.

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close